Skip to main content

Bien ventiler sa salle de bains

Aération mécanique et fenêtre dans salle de bain design

S’il est un lieu qui doit impérativement être aéré, c’est bien la salle de bains ! Son air humide, qui plus est souvent confiné dans un petit espace, peut entraîner des désagréments, auxquels il est toutefois simple de palier en ayant recours à un bon système de ventilation.

Pourquoi est-ce essentiel de ventiler la salle de bains ?

Salle de bains rétro avec fenêtre

Il est recommandé d’aérer son logement tous les jours au moins 15 minutes en ouvrant les fenêtres, mais il n’est pas toujours évident de faire de même dans sa salle de bains. Toutes ne sont en effet pas pourvues de fenêtres, et l’air froid n’est jamais agréable dans une pièce où l’on se déshabille ! Cependant, aérer la salle de bain permet d’évacuer l’air vicié et d’éviter l’apparition de moisissures, qui peuvent provoquer des troubles pour la santé (allergies et infections pulmonaires notamment).

Cette ventilation naturelle n’étant pas suffisante, un système de ventilation mécanique devra quoi qu’il en soit être mis en place, surtout dans les pièces humides, afin de préserver la qualité de l’air et d’évacuer les mauvaises odeurs. Pensez aussi à un déshumidificateur, insuffisant pour éviter la condensation mais utile si les moisissures s’installent. Si votre santé doit être protégée, vos meubles et équipements doivent l’être également afin de prolonger leur durée de vie !

Quel type de ventilation mécanique privilégier pour votre logement ?

Grande salle d'eau élégante avec fenêtre et aération

La salle de bains, mais aussi les autres pièces de la maison, nécessitent un renouvellement d’air constant, qu’une ventilation mécanique contrôlée ou ponctuelle pourra générer.

Installer une VMC

La ventilation mécanique contrôlée (VMC) simple flux remplit parfaitement ce rôle grâce à une bouche d’extraction qui prélève l’air pollué et le rejette à l’extérieur. La VMC double flux quant à elle, puise l’air froid à l’extérieur puis le fait entrer dans le logement, où il est réchauffé par un échangeur, qui filtre l’air intérieur vicié par la même occasion. Une VMC simple ou une VMC double limitent le gaspillage énergétique et permettent de générer des économies en terme de chauffage, en plus de renouveler l’air. Il s’agit de la solution la plus couramment utilisée actuellement, et qui peut être installée tant en neuf qu’en rénovation.

Installer une VMP

La ventilation mécanique ponctuelle (VMP) doit être installée à l’entrée d’un conduit d’évacuation, sur une vitre. La VMP est destinée avant tout aux pièces très humides, à l’instar de la salle de bains, et existe sous 2 formes : à extraction unique (convenant donc à une seule pièce), et à extraction multiple. Dans cette configuration, la VMP possède 3 bouches d’extraction simultanées pouvant fonctionner dans plusieurs pièces à la fois.

Installer une VMR

La ventilation mécanique répartie quant à elle est destinée aux pièces le nécessitant le plus : salle de bains, cuisine…, et l’air extrait est compensé par l’air neuf, qui peut provenir d’une grille d’aération ou d’une autre pièce.

Installer un aérateur

Cette méthode de ventilation peut être utilisée si toutes les autres ne peuvent l’être. Fonctionnant comme un extracteur d’air, l’aérateur peut être de fenêtre ou mural suivant la configuration du logement. L’aérateur de fenêtre sera positionné sur une fenêtre condamnée par exemple, sera relié au réseau électrique ou pourra fonctionner manuellement ou sur batterie, tandis que l’aérateur mural, plus puissant, nécessitera de traverser le mur pour fonctionner.

Il existe différentes manières de ventiler sa salle de bains, la plus courante étant bien sûr d’avoir recours à une VMC, simple ou double flux. La ventilation des pièces humides est rappelons-le essentielle pour renouveler l’air vicié et maintenir un air sain dans son logement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *